Fiches Géographique NORD

L'UNION EUROPEENE

AU NORD DU MALI

La coopération de l'Union européenne au Mali

Historiquement, l'essentiel de la coopération au développement gérée par les institutions de l'Union européenne au Mali provient du Fonds Européen de Développement (FED). Ce FED, alimenté par des contributions directes des Etats membres de l'UE et géré par la Commission européenne, intervient au Mali depuis 1959, soit avant l'indépendance du Mali en 1960! La Commission européenne finance aussi de nombreux projets à partir de son budget propre, dans des secteurs clés: environnement, sécurité alimentaire, appui à la société civile et aux autorités locales, droits de l'homme, etc.


En 2015, pour faire face à la crise migratoire connue par l'Europe, l'UE a mis en place un Fonds Fiduciaire d’Urgence (FFU) pour l'Afrique, abondé principalement par l'UE et les Etats membres de l'UE. L'objectif de ce Fonds est de financer des projets qui permettent de s'attaquer aux causes profondes de la migration irrégulière.


Il est important de souligner que tous ces appuis sont des dons!


En plus de cette coopération gérée par les institutions de l'UE, certains des Etats membres de l'UE disposent de leurs propres instruments de coopération bilatérale. Actuellement, 9 Etats membres participent activement au développement du Mali via divers programmes (les autres Etats interviennent de façon ponctuelle): l'Allemagne, la France, le Danemark, les Pays-Bas, la Suède, le Luxembourg, la Belgique, l'Italie et l'Espagne.


Le nord du Mali

Le nord du Mali, zone immense mais peu peuplée, est au cœur de la crise de 2012. Les indicateurs de développement de ces régions sont en général moins bons que dans les autres régions du Mali. Ceci est partiellement une conséquence de la crise de 2012 et du difficile accès aux populations vulnérables, mais cela résulte surtout d'une situation structurellement difficile pour les habitants, qu'il s'agisse d'accès aux services sociaux de base (santé, éducation, eau) ou à des opportunités d'emploi.


Quelques données sur le nord du Mali

  • 75% de la superficie du pays
  • 8,8% de la population du pays (1.670.000 habitants - INSTAT EMOP 2017)
  • 1,54 habitants au km² - habitat globalement dispersé et de grandes disparités
  • 16% des communes les plus pauvres (INSTAT EMOP 2015)
  • Une forte insécurité alimentaire: 46,9% (Gao), 32,8% (Tombouctou) et 32,7% (Kidal) - 25,2% au niveau national (ENSAN 2017)
  • Une prévalence de malnutrition aigüe globale élevée: Taoudéni (14,3%), Tombouctou (15,7%) et Gao (15,2%) (SMART 2017)
  • Des niveaux très inégaux de scolarisation au premier cycle du fondamental (2017): 82% dans la région de Gao, 70,1% et 34,9% dans les régions de Tombouctou et Kidal, contre 72,1% au niveau national (annuaire des statistiques du MEN année 2016-17).


La coopération de l'UE dans le nord du Mali

Depuis la crise de 2012, le gouvernement du Mali doit renforcer son emprise sur le Nord et, pour cela, répondre aux besoins de sa population, tout en faisant face aux différents foyers d'extrémisme violent qui déstabilisent le pays. L'UE, avec la communauté internationale, accompagne le gouvernement via une approche multisectorielle. En plus d’un accompagnement diplomatique pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation de 2015, l’UE contribue aussi à la sécurité. Ceci est complété par le financement d’actions humanitaires (pour répondre aux besoins urgents des populations vulnérables) et de développement (pour un développement durable et structurel des régions du nord).


Projets financés par l'UE dans le nord du Mali

Cartes et Liste de projets(Cliquez sur les icônes de domaines pour plus de détails sur un projet)


Résultats ( 72 )