La résilience comme outil de développement des femmes

Le combat des femmes pour l’autonomisation s’incarne dans des figures comme celle de la Présidente de l’Association Muso Jigi « Espoir de femme » à Markala dans la région de Segou. De son parcours atypique, on retient qu’elle est une technicienne de santé à la retraite qui s’est reconvertie avec succès dans les activités agroalimentaires, la teinture, la coupe et la coupure. Son centre procure des moyens de subsistance à des femmes de condition modeste dont des veuves, qui exercent dans différents métiers. Son expérience personnelle donne du sens à l’autonomisation des femmes comme facteur d’équilibre et de progrès social. Ecoutez et dites-nous votre avis.